Conduite de la vigne

Le cycle de la vigne en Champagne

Les saisons rythment la vie de la vigne et le travail des viticulteurs. Si la nature dirige la croissance de la plante et l’accompagne tout au long de son cycle végétatif, c’est le travail rigoureux de l’homme qui, en cultivant et en s’occupant de la vigne, magnifie le jus des fruits et le transforme en bon vin.

Produire de bons fruits, en abondance

L’hiver

Après les vendanges, la vigne perd ses feuilles et laisse le champ libre pour l’entretien des pieds de vigne. Parmi les travaux de la vigne, la taille est l’acte fondateur. Elle commence dès la chute des feuilles et permet d’assurer, dans un premier temps, la meilleure circulation possible de la sève vers les bourgeons. Il est important que la sève soit distribuée de façon égale à tous les bourgeons.

La taille donne sa forme à la vigne, elle permet d’éviter l’entassement du feuillage. Une bonne taille maximise la capture des rayons lumineux pour ensuite favoriser l’aération des grappes. La taille gère la vie de la vigne. Si la vigne produit trop abondamment, elle s’épuise. Le vigneron se doit de veiller à sa régulation. Il la « rajeunit » régulièrement grâce au procédé appelé : le rachet. Étape qui consiste à tailler court pour concentrer la sève et qui permet de relancer les bourgeons du pied.

Les différentes tailles de la vigne

Le cordon de Royat

Taille cordon

Il s’agit du type de taille le plus courant en Champagne et pratiqué fréquemment sur le pinot noir.

Il se réalise sur un vieux bois, de type charpente, en espaçant les coursons de 15 centimètres à 2 bourgeons pour le pinot noir et à 3 bourgeons pour le chardonnay.

On taillera le prolongement terminal à 4 yeux pour le pinot noir.

Le Guyot

Taille Guyot double

Ce type de taille n’est pas autorisé en 1er Cru et en Grand Cru.

Le Guyot simple représente une seule baguette à 10 bourgeons et un rachet à 3 yeux, au pied du cep. Le Guyot double comporte 2 baguettes de 8 bourgeons et 2 rachets à 2 yeux.

La taille Vallée de la Marne

Taille vallée de la Marne

Ce type de taille de vigne n’est pas autorisé en 1er Cru et en Grand Cru.

Localisée en Vallée de la Marne, cette méthode de taille s’établit uniquement sur pinot meunier avec un rachet de 3 yeux, une baguette de 9 yeux et un prolongement de 6 yeux.

Le Chablis

Taille Chablis

Le type de taille bien caractéristique au chardonnay.

Elle se réalise avec un rachet de 2 yeux sur des charpentes distancées de 30 centimètres entre elles, avec chacune un prolongement de 5 yeux pour les cépages chardonnay et meunier et un prolongement de 4 yeux pour le pinot noir.

Le liage

L’hiver se termine avec le liage, une opération manuelle qui requiert précision et rapidité.

Favoriser la fructification

Le printemps

En cette période où la végétation reprend vie, les travaux qui viennent seront le gage de la récolte à venir. Durant cette saison, quatre opérations permettent le bon développement de la vigne.

Tout d’abord, il y a l’ébourgeonnage, qui consiste à éliminer tous les « bourgeons gourmands« , c’est-à-dire non fructifères. Il s’agit d’une opération manuelle en plusieurs passages et qui fait appel à l’expertise du vigneron.

Ensuite, vient l’étape du relevage. Les rameaux poussent jusqu’à atteindre 50 cm et il devient nécessaire de les relever pour les maintenir dans cette position verticale.

La troisième étape, c’est le palissage. Il consiste à séparer les rameaux entre eux et à les maintenir dans leur ordonnancement grâce à des fils et à des agrafes. L’objectif étant que les feuilles captent au maximum la lumière du soleil et qu’elles bénéficient d’une bonne aération afin d’éviter qu’elles pourrissent. C’est une opération fondamentale pour la vigne champenoise.

Enfin, la dernière étape est le rognage. Cette opération commence à la fin du mois de juin, voire début juillet et dure tout l’été. Elle se déroule sur deux passages minimum, parfois jusqu’à quatre. Étape indispensable en Champagne puisqu’elle évite la prédominance de la végétation sur la fructification.

Aider à la complète maturation du raisin

L’été

Les conditions météorologiques déterminent la qualité de la récolte. Une attention de tous les jours favorise le développement optimal du raisin.

Tout sur les vendanges

L’automne

Pendant près de trois semaines, les vendanges s’installent en Champagne. La date n’est jamais définie à l’avance car c’est l’observation de la vigne qui en décide. La récolte de l’année se joue sur le choix juste du bon moment pour vendanger : maturité des raisins, degré d’acidité et degré d’alcool des grains.

Les vendanges sont entièrement réalisées à la main. Les grappes arrivent entières au pressoir dans des caisses spéciales pour empêcher la macération.

Les différents cépages champenois (chardonnay, pinot noir et pinot meunier) arrivent quasi simultanément à maturation.

Mentions légales
produits